Photo de famille

Synopsis

Voyage cinématographique dans l'une des régions les plus éloignées du monde, Tibet : terre des braves nous plonge au cœur de la réalité quotidienne du peuple nomade tibétain à travers les yeux de Gyamtso, Marijo, et de leur fille Yangchen. Sur les traces de ce couple canado-tibétain qui s'apprête à voir naître son deuxième enfant dans les montagnes enneigées du Tibet, Tibet : terre des braves démontre comment le virage radical de la Chine vers une économie de marché a des conséquences dévastatrices sur la survie des traditions associées au nomadisme.

Gyamtso Sotse vit au Canada avec sa femme, Marijo Demers, une jeune Québécoise passionnée par la culture et la langue tibétaines. Ayant fui son pays en 1992, Gyamtso n’a pas revu le Tibet depuis treize ans. L’obtention d’un passeport canadien lui permet de retrouver sa famille, et de faire découvrir son héritage à sa femme et à sa fille sans craindre de représailles de la part des autorités chinoises.

Au Tibet, les proches de Gyamtso pratiquent l‘élevage des yaks depuis des générations. Ils ont réussi à préserver un mode de vie nomade existant depuis des milliers d’années. Pour la petite famille, ce voyage est l’occasion de s’imprégner des coutumes locales et de vivre au rythme des tâches quotidiennes, auxquelles la petite Yangchen s’habitue sans peine.

La traite des animaux, la préparation des aliments et la transformation de la laine font partie de la routine. Mais pour les nomades du Tibet, assurer la pérennité de leur culture est une lutte constante. Le courant de modernisation qui souffle sur la Chine bouleverse leurs habitudes. Tourné sur plusieurs années, ce documentaire nous permet d’observer comment les politiques de sédentarisation chinoises affectent l’existence du mode de vie nomade.

À travers les expériences et le choc culturel d’une Occidentale, d’un Tibétain d’origine, et de leur fille, Tibet : terre des braves explore le quotidien des nomades tibétains et expose les dangers qui menacent leurs traditions.